Mardi 17.7 : A destination d'Ambato

Vers 8 h du matin, nous prenons un taxi à destination de la gare routière de Quito nommée El Cumanda. C'est un très grand bâtiment d'où partent une trentaine de compagnies pour toutes les destinations de l'Equateur. Pour les voyageurs qui empruntent ce moyen de transport, pas de souçis car il y aura toujours un bus pourAmbato : cathédrale votre circuit. Très vite, on nous indique le guichet pour acheter les billets pour Ambato. Après une courte attente, le bus démarre et prend encore quelques passagers sur sa route. Nous prenons un peu de hauteur et pouvons observer la capitale, immense, lovée entre les montagnes et ses interminables banlieues. Ensuite, ce sont des campagnes vallonées avec leurs troupeaux de vaches et au loin, les montagnes de la Cordilière. Après 3 heures de route, nous arrivons à Ambato et profittons du bureau de la compagnie pour y laisser nos bagages. En quelques minutes, le taxi nous pose devant le marché situé à proximité de la cathédrale. Celui-ci se compose d'une partie en plein air et d'une autre grande section sous toit où se Equateur : Ambato : le marchéconcentrent surtout de petites échoppes spécialisées dans l'habillement. Ce marché est très coloré et assez authentique. Aux abords, nous rencontrons une lignée de cireurs de chaussures à l'apparence très pauvres qui proposent leur service aux chalands. Puis viennent les étales de fruits et légumes, d'artisanat ainsi que celles proposant de très beaux bouquets de fleurs. On y a rencontré de très nombreux indiens costumés, mais ils n'apprécient pas beaucoup les appareils photos. Je suis obligés de prendre des clichés "volés". Nous n'avons malheureusement pas eu le temps de visiter le musée Hector Vasquez, très beau selon de nombreux voyageurs.


               

Si vous avez la page en plein écran